Isabelle Delcroix

Docteure en philosophie, initiatrice et coordinatrice de l'Ecole-à-vivre, mais aussi et d'abord enseignante en sciences humaines (français, histoire, géographie politique, philosophie, sociologie, etc.), en en arts plastiques et en méthode de travail

Je souhaite ouvrir une école depuis mes 17 ans : 20 ans plus tard, nous y sommes.

Un de mes souvenirs d'école date de la 3ème primaire, quand mon instituteur m'a demandé de donner un "cours" de mon choix aux élèves de 1ère : à l'âge de 7 ans, j'ai alors  fait un panneau avec "des dessins et des mots clés"pour expliquer les ingrédients et les étapes de la réalisation d'un gâteau aux pommes, créé des fiches que j'ai distribuées aux élèves et puis nous avons réalisé, ensemble, de fameux cakes aux pommes ;-).

Apprendre et enseigner ont toujours été pour moi liés : c'est dans leur mutualité réciproque qu'ils font sens, c'est dans le rapport à l'autre  qu'ils trouvent leur dynamique propre : ce qui est transmis n'est vraiment intégré que lorsqu'on est capable de l'expliquer à notre tour, de le mettre en pratique, de le faire exister par nous-mêmes pour en faire part au monde... Et, dans un même temps, y contribuer et donc aussi le changer.

 

Je n'ai jamais rencontré la moindre difficulté dans le système scolaire et académique actuel. Mon expérience dans l'enseignement en général, tous niveaux confondus, m'a toutefois clairement montré qu'une autre expérience d'apprentissage est à la fois possible et nécessaire si nous voulons que les adultes de demain puissent habiter notre monde avec sagesse, intelligence et créativité.

Aurore Siquet

ingénieure chimiste, professeure en haute école (HECh). Pour L'EAV : enseignante en chimie, math & physique

Aurore n'a pas le temps d'écrire une présentation d'elle-même, elle est aussi bien trop modeste pour cela. J'ai donc le plaisir de vous l'introduire. J'ai rencontré un nombre considérable de professeurs : ceux que j'ai eus en tant qu'élève puis en tant qu'étudiante, ceux que j'ai côtoyés comme collègues, ceux que j'ai recrutés ensuite. Je n'ai rencontré personne, en math-physique-chimie, qui arrive ne fût-ce qu'à la cheville d'Aurore quand il s'agit d'expliquer ces matières scientifiques : ses connaissances, ses compétences pédagogiques et son dévouement font d'elle une professeure et une coach hors pair.  Qu'elle fasse partie de l'équipe enseignante de l'Ecole-à-vivre est pour moi une grande joie!

Thibault Sartori

Physicien, astrophysicien, acteur et metteur en scène,

collaborateur didactique à l'ULB. Pour L'EAV : enseignant en math, physique, photographie, astronomie et arts de la scène

Pendant mes études de physique, je voulais rendre la matière ludique pour partager les connaissances. Désir incompatible avec les exigences de mes études. Je me souviens encore de mon directeur de mémoire, rayant de son stylo des pages et des pages de mon rapport.

« Pas assez scientifique », il a écrit.

Lorsque j’ai débuté mes études de théâtre à l’INSAS, on m’a fait des retours faux voire humiliants : « Tu réfléchis beaucoup trop pour un acteur » , ils ont dit.

Je n’ai jamais compris pourquoi je devais annihiler une partie de moi pour la remplacer par une autre. J’ai essayé, j’ai été malheureux.

 Faire exister le « et » plutôt que le « ou », être avec plutôt que d’opposer, c’est ce que je trouve fondamental dans le projet de l’École-à-vivre et en fait un projet nécessaire. Elle ne cherche pas à former un scientifique ou un historien mais un individu avec ses particularités, ses paradoxes, ses contraires et sa complexité. On peut être bon en maths et avoir une logique cartésienne tout en étant sensible au mouvement d’un danseur ou à la lumière du matin. Et on n'a même pas besoin d'avoir une explication pour ça.

 

Nicole Harpigny

Pédagogue, diplômée en langues germaniques, en médecine chinoise (acupuncture, do in, macrobiotique, etc.), elle dispose de nombreuses connaissances qu'elle met service à L'EAV pour donner aux élèves des pistes concrètes dans leurs apprentissages et vie quotidienne. Elle reçoit ainsi les élèves (et parfois leurs parents !) en entretien pour les accompagner dans l'alignement de leur pensée, de leur ressentis, de leurs attitudes et de leurs actions pour une vie (scolaire) heureuse.

Tu arrives en expirant
                             Tu repars en inspirant

Vis ta vie dans la conscience du Respir et sois ainsi en contact avec ta conscience individuelle
                             Alors
Tu vivras une belle cohérence : tes pensées, tes ressentis, tes paroles et chacune de leurs actions seront en résonance avec la lumière du coeur de l'être que tu es

                            ...... A découvrir dans les cours et communications sur le respir !

Patrick Bischop

Physicien, professeur d'informatique en haute école (HE2B), collaborateur didactique à l'ULB

Passionné par l'informatique et l'enseignement, je me suis penché sur les moyens d'initier les enfants et les jeunes au codage, de manière ludique & scientifique. L'Ecole-à-vivre se prête particulièrement bien à la mise en place de ce type d'initiative.

Pour les enfant de 10 à 14 ans, je propose de les initier, dans le cadre du module 3 et en l'articulant à certains cours du module 1,au logiciel éducatif "Scratch", qui est un langage de programmation graphique, facilement manipulable et exécutable.

Pour les plus de 14 ans, nous utiliserons entre autres le Raspberry Pi, qui est un nano-ordinateur que l'on utilise pour programmer des projets à la fois ludiques, pratiques et (in)utiles ;-). La classe des Aigles pourra approfondir ces approches d'un point de vue théorique en découvrant l'algorithmique!

Ulysse Lefèvre

Docteur en Sciences, paléontologue de formation, musicien, auteur-compositeur, comédien et chanteur pour Art Fantesies (une troupe de comédie musicale)

Pour L'EAV : professeur de sciences (chimie et biologie) et de géographie physique ;  enseignant dans les modules 2 & 3

D'un naturel curieux, la compréhension du fonctionnement des choses m'a toujours fasciné. Comme beaucoup d'enfants, je m'intéresse aux dinosaures dès mon plus jeune âge. Et... une fois adulte, cette passion se réalise :  après mes études en biologie, j'ai atterri au muséum des sciences naturelles pour y effectuer mon doctorat sur la transition des dinosaures aux oiseaux et l'évolution de la plume.

Je suis convaincu que l'apprentissage et donc le chemin de l'école commence par une question. Voilà ce qui me plait dans le projet de l'école-à-vivre : enseigner de manière interactive où chaque question d'élève mènera un peu plus loin la réflexion.

 

Formé en musique et en théâtre au conservatoire Lucien Robert (Tamines), j'ai pris goût à l'écriture musicale de manière autodidacte et j'ai actuellement la chance d'écrire des chansons et musiques pour des orchestres symphoniques et harmoniques complets lors de spectacles. C'est donc avec beaucoup de joie que je transmets cette passion aux élèves de L'Ecole-à-vivre :  la musique, peu importe sa forme est un moyen extraordinaire pour communiquer et s'exprimer. On dit des mots qu'ils peuvent dépasser la pensée, je reste persuadé que la musique peut dépasser les mots bien plus rapidement.

Lieve van Looveren

Ingénieure agronome,

sa langue maternelle est le néerlandais. Pour L'EAV : enseignante en langues (anglais et néerlandais) et en sciences ; ainsi que dans le module 3

Les mathématiques sont souvent un rendez-vous manqué. Réduites à une mécanique articulée de recettes, les voilà privées de leur beauté originelle. Qui donc aime les maths ? Pour ma part, mes profs de l’enseignement secondaire avaient deux réponses possibles à mes questions : “Tu verras plus tard” ou un agacement qui fustigeait la bêtise de ma question. L’une d’elles, “pourquoi les angles droits sont-ils si importants”, me valut d’être exilé au fond de la classe. Ce fut là un beau cadeau : j'ai pu réfléchir tranquillement à ma question et à bien d’autres, pendant que l’enseignant répondait à ses propres questions. L’école, n’est-ce pas l’art de répondre à des questions que les étudiants ne se sont pas posées ?

L’école-à-vivre prétend vivre : s’étonner, interroger, s’égarer, découvrir, avancer. Ainsi, bâtissant son musée des curiosités, chacun collecte ses propres questions vivantes et vitales. En passant, il n’est pas impossible qu’un enseignant puisse répondre à l’une d’elles, c’est-à-dire la remplacer par dix autres questions. Personnellement, cela m’amuserait de participer à cette multiplication, jeu où une apparente dissolution relie des éléments de plus en plus éloignés pour former, in fine, un gai savoir sans cesse sur le qui-vive.

Roberto Milano

Mathématicien & statisticien,

professeur en haute école (HECh). Pour L'EAV : enseignant en mathématiques, Scratch et programmation

Grégory Gistelinck

Professeur de tennis & joueur professionnel classé, il est également jardinier-paysagiste.

Pour l'EAV : enseignant d'EPS dans le module 4 et jardinier.

Yves Roobaert

Chef cuisinier

diplômé de l’école hôtelière (Ceria)

Passionné par la cuisine depuis tout jeune, il a toujours été pour moi une évidence d'en faire mon métier.

Chef euro toque, convaincu de l’importance et du bénéfice de manger les produits de qualité qui existent dans notre beau pays et nos campagnes, L'Ecole-à-vivre représente pour moi l'opportunité de cuisiner ce type de produits dans une ambiance conviviale, pour des repas sains, familiaux et équilibrés. 

Sensibilisé à l'agriculture biologique et raisonnée, attentif à respecter au maximum notre environnement, je suis heureux de travailler dans un cadre soucieux de l'écologie et donc de notre planète.

Vous l'aurez compris : l'importance qu'accorde l'école aux produits de qualité et à des plats "maison" (au revoir la crème fraîche en tube et la mayonnaise en pot ;)),  m’a séduit. Et ... savoir qu'à moyen terme les produits qui auront poussé dans l’enceinte de l’école seront ceux que je pourrai cuisiner me ravit d'autant plus : vivement donner l’envie et le plaisir de bien manger à tous nos élèves et leurs professeurs ;)

0uvrier en entretien des parcs et jardins, j'intègre l'école pour entretenir et embellir les espaces verts du château, participer à la création d'un double potager (l'un en permaculture, l'autre en agriculture plus classique mais biologique) et d'autres projets en rapport avec la nature. Passionné par les chiens, je suis secouriste canin diplômé et partage volontiers mes connaissances avec les élèves. Formé aux techniques d'infographie, j'ai beaucoup d'intérêt pour les nouvelles technologies. Autre corde à mon arc : j'aime beaucoup cuisiner (et bien manger ;) ). Je donnerai donc un sérieux coup de main au chef, ce qui me permettra ainsi d'acquérir de nouvelles compétences.

Karl Delcroix

Formé en sylviculture, en secourisme canin, en imprimerie et en infographie.

France Boonen

Docteure en biologie, enseignante dans le secondaire et professeure en haute école (HEPN), chante dans les choeurs féminins "Kava Kava" et Fugato

Contact
& inscription

Isabelle Delcroix​​

Tel: 0496/30.20.60

info@ecole-a-vivre.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon

Politique de confidentialité :

© 2019 by Isabelle Delcroix